Deutsch     English     Français

Expositions d’art et de science

Dear2050

Exposition actuelle

Entangled Forests

> Zeughausareal Uster

30 Mars – 19 Avril 24
Me – Ve: 11 – 18 h, Sa – Di: 10 – 16 h

> Forum de l’Hôtel de Ville Lausanne

25 Avril – 10 Mai 24
Me – Ve: 11 – 18 h, Sa: 10 – 16 h

> Kunstraum CRMI au Chrämerhuus Langenthal

18 Mai – 2 Juin 24
Ve: 15 – 18 h, Sa – Di: 12 – 18 h

Les forêts constituent les biotopes les plus riches en espèces de la planète Terre. Elles couvrent un tiers de sa surface émergée et abritent plus de trois quarts des êtres vivants sur terre. Vaste réseau d’entrelacements, impliquant des millions de formes de vie, ainsi que réservoir important de carbone, elles contribuent de manière indispensable à la conservation de la biodiversité et à la régulation du climat mondial.

Dear2050 : Entangled Forests  montre des contributions artistiques et scientifiques sur le thème des forêts dans un climat changeant. L’exposition nous emmène des dernières forêts primaires d’Europe aux profondeurs de l’Amazonie, explore les forêts fantômes du passé et spécule sur les arbres autonomes du futur. Que nous disent les forêts sur la vie et la mort, l’éphémère et le souvenir, la compassion et l’identité ?

L’exposition collective a été réalisée en collaboration avec le Plant Ecology Research Lab (PERL) de l’EPFL à Lausanne. Ce groupe de recherche étudie les processus d’adaptation écologique de plantes soumises à un stress climatique.

Avec

Rasa Smite & Raitis Smits “Atmospheric Forest” (2020). Purvitis Prize 2021 Final Nominees exhibition, National Museum of Arts, Riga, Latvia. Photo: Kristine Madjare
Hannah Grüninger - Flechtentisch aus dem Werk "As Sentir Da Chasa"
Karolina Majewska - Holy Tree: Baum mit Körperteilen aus Wachs
Niklaus Manuel Güdel - lps typographus
Aldebarán Solares

La relation entre photographie et mémoire fescine le photographe Aldebarán Solares. Son travail est né de la volonté de comprendre comment les êtres humains façonnent leur vie dans le monde et comment leur réalité propre dépend de leur perception individuelle et de leur culture visuelle.

Aljohara Jeje

Aljohara Jeje vit et travaille comme photographe en Arabie saoudite. L’artiste pose un regard réflexif sur ce qu’elle voit et photographie. Le message véhiculé par les images est central dans son travail.

Bart Ensing

Les objets d’art de Bart Ensing se conçoivent en rapport étroit avec son environnement animé. Sur le plan professionnel, il s’est longtemps occupé de développement territorial et de commerce international ; ce n’est que plus tard qu’il est venu à l’art. Il conçoit son travail comme une recherche de formes d’expression pour ses idées et ses sentiments.

Bienvenue Studios

Bienvenue Studios est un duo de designers composé de Xiaoqun Wu et Oliver Hischier. Ensemble, ils explorent visuellement des structures et des objets d’origine organique ou géologique. Ce faisant, le duo se penche sur l’origine et la signification culturelle des objets. Le “design biophile” vise à abolir la séparation entre l’humain et la nature et à introduire des éléments de l’environnement vivant dans les villes et les logements, pour un plus grand bien-être.

Dor Feldfogel

Dor Feldfogel réalise ses peintures à l’huile classiques le plus souvent en plein air. Elles capturent les atmosphères que dégagent les personnes, les animaux et les lieux. Elles reflètent également les sentiments profonds de l’artiste envers les endroits dépeints. Ces dernières années, la forêt est devenue son atelier de prédilection.

Eva Lippert

L’illustratrice Eva Lippert est fascinée par l’interaction entre les couleurs, les formes et les matériaux. Dans son travail, elle se penche sur des événements actuels et s’inspire d’expériences personnelles, d’impressions environnementales et de voyages. Elle travaille souvent avec des matériaux trouvés et recyclés dont elle intègre les propriétés typiques dans ses représentations.

Hannah Grüninger

Le travail artistique et les poèmes de Hannah Grüninger traitent souvent de nuances discrètes. Des événements négligés et des regroupements apparemment insignifiants de choses et d’êtres vivants sont entrelacés avec des souvenirs personnels et déclenchent des connexions mentales. L’artiste part à la recherche de symboles pour ces choses qui n’existent peut-être même pas sous leur forme originaire.

Hendrik Barth

Le travail artistique de Hendrik Barth se concentre sur la peinture abstraite aux couleurs intenses, souvent associée à des photocopies en noir et blanc, des codes-barres ou la géométrie fractale. Dans ses installations, ses objets et ses actions, l’artiste aborde des questions écologiques, mais ce sont toujours les hommes dans leurs pensées, leurs sentiments et leurs actions qui sont au centre. Avec son service de location d’œuvres d’art Artrent, Hendrik Barth contribue à l’économie circulaire : il s’agit de faire l’expérience de l’art plutôt que de le posséder ; le délai limité jusqu’à la restitution favorise l’étude intensive de l’œuvre.

Julia Rigby

Julia Edith Rigby travaille comme artiste sonore expérimentale, compositrice, cinéaste et sculptrice. Elle s’intéresse aux entrelacements entre les humains, les paysages, les non-humains et les processus naturels. Par le biais de l’ouïe, les spectateurs sont activement impliqués dans ses installations interactives et spécifiques au lieu. En se basant sur des recherches de terrain, l’artiste crée des sculptures sonores alimentées par leur environnement respectif et qui font résonner des arbres, des rochers ou des grottes marines. Ces sculptures sont souvent aussi éphémères que les sons qu’elles produisent et ne durent que le temps d’une représentation unique.

Karolina Majewska

Karolina Majewska pratique la peinture, la photographie, la sculpture et la céramique. Dans ses travaux de sculpture les plus récents, elle s’intéresse à l’objectivation et à l’oppression du corps humain dans les structures sociales, culturelles et politiques. Elle utilise souvent la cire d’abeille, une substance aux propriétés physiques et chimiques uniques qui recèle un potentiel d’innovation encore inexploité.

 

Krzysztof Wronski

Dans sa pratique artistique “Present Averse”, le chercheur, artiste et designer Krzysztof Wronski crée des œuvres spéculatives basées sur la recherche et portant sur des défis sociaux et environnementaux. Son travail encourage le dialogue, la participation active et l’exploration d’alternatives possibles. Ses ateliers de design centrés sur l’arbre, par exemple, remettent en question les méthodes de design anthropocentrées. Dans ses workshops, il explore comment la technologie et l’innovation pourraient ou devraient changer pour mieux répondre aux besoins actuels et futurs des arbres et des forêts.

 

Krzysztof Wronski a collaboré avec les chercheurs du Plant Ecology Research Lab (PERL) à l’EPFL à Lausanne durant l’été 2023 dans le cadre de la résidence artistique de Dear2050 : Entangled Forests.

Maja Renn

Le travail de Maja Renn, artiste plasticienne et performeuse, se compose de pièces modulaires faites de mouvement, de poésie et de vidéo. Elle se penche sur la mémoire collective et les rêves. De là, elle conçoit des modèles utopiques en vue d’une cohabitation symbiotique entre différentes formes de vie.

Maja Renn a participé à la résidence artistique au Plant Ecology Research Lab (PERL) de l’EPFL durant l’été 2023.

Marie-Anne Lerjen

L’artiste promeneuse Marie-Anne Lerjen a fondé en 2011 “lerjentours. Agentur für Gehkultur » à Zurich. Elle se consacre à l’expérimentation en marche. Les walks qu’elle a développés examinent comment la manière de cheminer ensemble peut renforcer la perception de certains lieux. D’autres projets font référence aux aspects sociaux et interactifs de la promenade ou puisent dans l’histoire artistique et culturelle de la marche. Marie-Anne Lerjen est convaincue que la marche à pied, en tant qu’accès corporel au monde, est une base décisive pour repenser notre rapport actuel au monde.

Niklaus Manuel Güdel

Le travail de Niklaus Manuel Güdel porte sur la mémoire des êtres vivants non humains. Le monde végétal y joue un rôle central. Avec l’installation documentaire Ips typographus, l’artiste réfléchit à l’influence de l’homme sur la forêt. Des éléments scientifiques sont directement intégrés dans l’œuvre sous la forme d’un dépliant.

Rasa Smite & Raitis Smits

Rasa Smite et Raitis Smits travaillent à la fois comme artistes plasticiens et comme scientifiques à l’interface entre l’art, la science et la technologie immersive.

Robert Ladislas Derr

Robert Ladislas Derr crée des performances, des interventions, des vidéos, des photographies et des installations multimédias sur des thèmes socialement pertinents. Son corps joue toujours un rôle central dans ses œuvres.

Sandra Köstler

Sandra Köstler travaille la photographie, la vidéo et les installations. Ses œuvres explorent les relations entre les humains et l’espace, en particulier nos représentations et fictions de la “nature “. Le point de départ de ses travaux est une appropriation intensive d’un lieu concret. Souvent, sa pratique s’apparente à un processus de recherche dans lequel elle rassemble des perceptions personnelles et du matériel audiovisuel, mais également des connaissances culturelles et écologiques.

Stefania Urist

Le travail de Stefania Urist explore la relation entre les êtres humains et leur environnement. Ils nous incitent à nous interroger sur la manière dont les plantes, la terre et l’eau sont surexploitées par nos systèmes. Dans ses créations, les arbres et le bois apparaissent sous différentes formes comme éléments récurrents. Elle explore les arbres et les forêts et s’intéresse aux propriétés du bois au-delà de son aspect physique. Les arbres forment des communautés et ont une mémoire. Par son travail, elle critique le fait que les gens utilisent les plantes comme des marchandises au lieu de vivre en symbiose avec elles.

Tat-Dat Nguyen

Tat-Dat Nguyen est né au Vietnam, a grandi en Amérique et vit actuellement à Vienne. Dans ses œuvres, des thèmes tels que la migration, l’identité, la mémoire, les légendes et les récits religieux jouent un rôle important. Pour son œuvre Voices of the Distant Forest, Tat-Dat Nguyen a passé beaucoup de temps dans la forêt et a consigné ses impressions au moyen de signes, de formes et de figures. Il explore ainsi la vie, la mort et la diversité, l’horreur, la beauté et l’esprit de la forêt ainsi que notre relation à celle-ci.

Wolfgang Heuwinkel

Wolfgang Heuwinkel s’est fait connaître par ses aquarelles. Sa fascination pour le papier, dont les éléments de base sont la cellulose et l’eau, s’est constamment développée dans son travail. Il expérimente les multiples propriétés et états du papier. Son travail aborde les relations écologiques de manière esthétique et intellectuelle. Pour sa création, il utilise les propriétés du matériau fibreux qu’est la cellulose pour mettre en route des processus organiques autonomes.

Aldebarán Solares

La relation entre photographie et mémoire fescine le photographe Aldebarán Solares. Son travail est né de la volonté de comprendre comment les êtres humains façonnent leur vie dans le monde et comment leur réalité propre dépend de leur perception individuelle et de leur culture visuelle.

Aljohara Jeje

Aljohara Jeje vit et travaille comme photographe en Arabie saoudite. L’artiste pose un regard réflexif sur ce qu’elle voit et photographie. Le message véhiculé par les images est central dans son travail.

Bart Ensing

Les objets d’art de Bart Ensing se conçoivent en rapport étroit avec son environnement animé. Sur le plan professionnel, il s’est longtemps occupé de développement territorial et de commerce international ; ce n’est que plus tard qu’il est venu à l’art. Il conçoit son travail comme une recherche de formes d’expression pour ses idées et ses sentiments.

Bienvenue Studios

Bienvenue Studios est un duo de designers composé de Xiaoqun Wu et Oliver Hischier. Ensemble, ils explorent visuellement des structures et des objets d’origine organique ou géologique. Ce faisant, le duo se penche sur l’origine et la signification culturelle des objets. Le “design biophile” vise à abolir la séparation entre l’humain et la nature et à introduire des éléments de l’environnement vivant dans les villes et les logements, pour un plus grand bien-être.

Dor Feldfogel

Dor Feldfogel réalise ses peintures à l’huile classiques le plus souvent en plein air. Elles capturent les atmosphères que dégagent les personnes, les animaux et les lieux. Elles reflètent également les sentiments profonds de l’artiste envers les endroits dépeints. Ces dernières années, la forêt est devenue son atelier de prédilection.

Eva Lippert

L’illustratrice Eva Lippert est fascinée par l’interaction entre les couleurs, les formes et les matériaux. Dans son travail, elle se penche sur des événements actuels et s’inspire d’expériences personnelles, d’impressions environnementales et de voyages. Elle travaille souvent avec des matériaux trouvés et recyclés dont elle intègre les propriétés typiques dans ses représentations.

Hannah Grüninger

Le travail artistique et les poèmes de Hannah Grüninger traitent souvent de nuances discrètes. Des événements négligés et des regroupements apparemment insignifiants de choses et d’êtres vivants sont entrelacés avec des souvenirs personnels et déclenchent des connexions mentales. L’artiste part à la recherche de symboles pour ces choses qui n’existent peut-être même pas sous leur forme originaire.

Julia Rigby

Julia Edith Rigby travaille comme artiste sonore expérimentale, compositrice, cinéaste et sculptrice. Elle s’intéresse aux entrelacements entre les humains, les paysages, les non-humains et les processus naturels. Par le biais de l’ouïe, les spectateurs sont activement impliqués dans ses installations interactives et spécifiques au lieu. En se basant sur des recherches de terrain, l’artiste crée des sculptures sonores alimentées par leur environnement respectif et qui font résonner des arbres, des rochers ou des grottes marines. Ces sculptures sont souvent aussi éphémères que les sons qu’elles produisent et ne durent que le temps d’une représentation unique.

Karolina Majewska

Karolina Majewska pratique la peinture, la photographie, la sculpture et la céramique. Dans ses travaux de sculpture les plus récents, elle s’intéresse à l’objectivation et à l’oppression du corps humain dans les structures sociales, culturelles et politiques. Elle utilise souvent la cire d’abeille, une substance aux propriétés physiques et chimiques uniques qui recèle un potentiel d’innovation encore inexploité.

 

Krzysztof Wronski

Dans sa pratique artistique “Present Averse”, le chercheur, artiste et designer Krzysztof Wronski crée des œuvres spéculatives basées sur la recherche et portant sur des défis sociaux et environnementaux. Son travail encourage le dialogue, la participation active et l’exploration d’alternatives possibles. Ses ateliers de design centrés sur l’arbre, par exemple, remettent en question les méthodes de design anthropocentrées. Dans ses workshops, il explore comment la technologie et l’innovation pourraient ou devraient changer pour mieux répondre aux besoins actuels et futurs des arbres et des forêts.

 

Krzysztof Wronski a collaboré avec les chercheurs du Plant Ecology Research Lab (PERL) à l’EPFL à Lausanne durant l’été 2023 dans le cadre de la résidence artistique de Dear2050 : Entangled Forests.

Maja Renn

Le travail de Maja Renn, artiste plasticienne et performeuse, se compose de pièces modulaires faites de mouvement, de poésie et de vidéo. Elle se penche sur la mémoire collective et les rêves. De là, elle conçoit des modèles utopiques en vue d’une cohabitation symbiotique entre différentes formes de vie.

Maja Renn a participé à la résidence artistique au Plant Ecology Research Lab (PERL) de l’EPFL durant l’été 2023.

Marie-Anne Lerjen

L’artiste promeneuse Marie-Anne Lerjen a fondé en 2011 “lerjentours. Agentur für Gehkultur » à Zurich. Elle se consacre à l’expérimentation en marche. Les walks qu’elle a développés examinent comment la manière de cheminer ensemble peut renforcer la perception de certains lieux. D’autres projets font référence aux aspects sociaux et interactifs de la promenade ou puisent dans l’histoire artistique et culturelle de la marche. Marie-Anne Lerjen est convaincue que la marche à pied, en tant qu’accès corporel au monde, est une base décisive pour repenser notre rapport actuel au monde.

Niklaus Manuel Güdel

Le travail de Niklaus Manuel Güdel porte sur la mémoire des êtres vivants non humains. Le monde végétal y joue un rôle central. Avec l’installation documentaire Ips typographus, l’artiste réfléchit à l’influence de l’homme sur la forêt. Des éléments scientifiques sont directement intégrés dans l’œuvre sous la forme d’un dépliant.

Rasa Smite & Raitis Smits

Rasa Smite et Raitis Smits travaillent à la fois comme artistes plasticiens et comme scientifiques à l’interface entre l’art, la science et la technologie immersive.

Robert Ladislas Derr

Robert Ladislas Derr crée des performances, des interventions, des vidéos, des photographies et des installations multimédias sur des thèmes socialement pertinents. Son corps joue toujours un rôle central dans ses œuvres.

Sandra Köstler

Sandra Köstler travaille la photographie, la vidéo et les installations. Ses œuvres explorent les relations entre les humains et l’espace, en particulier nos représentations et fictions de la “nature “. Le point de départ de ses travaux est une appropriation intensive d’un lieu concret. Souvent, sa pratique s’apparente à un processus de recherche dans lequel elle rassemble des perceptions personnelles et du matériel audiovisuel, mais également des connaissances culturelles et écologiques.

Stefania Urist

Le travail de Stefania Urist explore la relation entre les êtres humains et leur environnement. Ils nous incitent à nous interroger sur la manière dont les plantes, la terre et l’eau sont surexploitées par nos systèmes. Dans ses créations, les arbres et le bois apparaissent sous différentes formes comme éléments récurrents. Elle explore les arbres et les forêts et s’intéresse aux propriétés du bois au-delà de son aspect physique. Les arbres forment des communautés et ont une mémoire. Par son travail, elle critique le fait que les gens utilisent les plantes comme des marchandises au lieu de vivre en symbiose avec elles.

Tat-Dat Nguyen

Tat-Dat Nguyen est né au Vietnam, a grandi en Amérique et vit actuellement à Vienne. Dans ses œuvres, des thèmes tels que la migration, l’identité, la mémoire, les légendes et les récits religieux jouent un rôle important. Pour son œuvre Voices of the Distant Forest, Tat-Dat Nguyen a passé beaucoup de temps dans la forêt et a consigné ses impressions au moyen de signes, de formes et de figures. Il explore ainsi la vie, la mort et la diversité, l’horreur, la beauté et l’esprit de la forêt ainsi que notre relation à celle-ci.

Wolfgang Heuwinkel

Wolfgang Heuwinkel s’est fait connaître par ses aquarelles. Sa fascination pour le papier, dont les éléments de base sont la cellulose et l’eau, s’est constamment développée dans son travail. Il expérimente les multiples propriétés et états du papier. Son travail aborde les relations écologiques de manière esthétique et intellectuelle. Pour sa création, il utilise les propriétés du matériau fibreux qu’est la cellulose pour mettre en route des processus organiques autonomes.

ÉVÈNEMENTS

Forum de l’Hôtel de Ville LAUSANNE

 

ME 24 avril 24, 17:30h

VERNISSAGE “Dear2050:Entangled Forests” 
avec la conseillère municipale Natacha Litzistorf et Prof. Charlotte Grossiord du Plant Ecology Research Lab de l’EPFL

 

VE, 26 avril 24, 16h

ATELIER ARTISTIQUE : COLLAGE DE FORÊT
Bricoler une forêt n’est pas simple : En effet, nous cherchons encore une technologie d’image  scientifique qui puisse rendre compte visuellement de la complexité tridimensionnelle d’une forêt. Nous proposons de nous confronter à cette difficulté en bricolant collectivement une forêt. Ouvert à toute*s.  Gratuit – caisse de collecte.

Conçu et réalisé par Maëlle Torné, Alex Karapancsev et Janik Bruschi, Master of Arts in Art Education, ZHdK en collaboration avec Dear2050. Encadrement par Desirée Hieronimus.

 

FR 26 avril 24, 18h

VISITE GUIDÉE AVEC SCÉNETTES D’IMPROVISATION THÉÂTRALE
Explorez l’exposition “Entangled Forest” à travers des scénettes d’improvisation théâtrale lors de notre visite guidée. Inspirées par les œuvres exposées, ces scénettes partiront au cœur des thèmes de manière interactive. Un dialogue suivra les scénettes pour approfondir les liens et les significations qui en ressortent. Ou remettre à leur place l’imaginaire et le savoir. Ouvert à toute*s. Gratuit – caisse de collecte.

Conçu et réalisé par Maëlle Torné, Alex Karapancsev et Janik Bruschi, Master of Arts in Art Education, ZHdK en collaboration avec Dear2050. Encadrement par Desirée Hieronimus.

 

SA 27 avril 24, 12-15 h

PERFORMANCE “THE CANOPY KIN”
par l’artiste Maja Renn

 

DI 28 avril 24, 14 h

VISITE GUIDÉE DE LA FORÊT
Lieu de départ: Arrêt de Bus Mon Repos à Lausanne

Notre relation à la forêt est intimement liée depuis des millénaires, pourtant aujourd’hui, nous vivons en appartement dans nos villes, comment renouer avec la forêt ? Lors de notre balade forestière, nous vous invitons à discuter avec nous de vos souvenirs et expériences de la forêt et à partager les nôtres. Nous deviendrons nos propres acteurs en menant une recherche à la fois scientifique et artistique sur la communication avec les arbres, le sol et les nombreuses autres créatures de la forêt. 
La visite aura lieu le 28 avril à 14h et durera environ 2 heures, la première heure étant consacrée à la discussion et la seconde à des exercices d’exploration. Nous nous retrouverons à l’arrêt de bus Mon Repos. L’événement se déroulera principalement en français, mais des options en allemand et en anglais peuvent être prises en compte sur demande (à préciser lors de l’inscription par courriel). Pour vous inscrire, veuillez nous envoyer un courriel à dear2050@climanosco.org.
Veuillez apporter des chaussures et des vêtements appropriés en fonction de la météo et éventuellement des écouteurs avec des prises jack si vous en avez ! 

Conçu et réalisé par Maëlle Torné, Alex Karapancsev et Janik Bruschi, Master of Arts in Art Education, ZHdK en collaboration avec Dear2050. Encadré par Desirée Hieronimus

DI 28 avril 24, 15 – 17 h

ATELIER DE MOUVEMENT HOMEOSTATIC MOVEMENT
avec artiste Maja Renn
Studio 2, Rue du Valentin 35, Lausanne
> plus d’info

 

JE, 2 mai 24, 18h-20h

ATELIER D’IMPROVISATION THÉÂTRALE
Participez un atelier de fabulation théâtrale explorant notre enchevêtrement avec la forêt. Au cours de cet atelier, nous explorerons diverses techniques de fabulation collaborative. Nous utiliserons l’écriture, la narration orale et le mouvement pour approfondir les thématiques abordées dans les œuvres et les recherches scientifiques. Guidés par des exercices abordables par tous, nous mettrons en scène ces fables de manière créative, en nous plongeant dans des sujets tels que la complexité biochimique de la mort d’un arbre, l’autobiographie d’un morceau de bois, les paysages sonores forestiers et bien d’autres. Le tout sous l’égide de la confiance, du jeu et de l’improvisation théâtrale ! Gratuit – caisse de collecte. Ouvert à toute*s. Sur inscription: dear2050@climanosco.org

Conçu et réalisé par Maëlle Torné, Alex Karapancsev et Janik Bruschi, Master of Arts in Art Education, ZHdK en collaboration avec Dear2050. Encadrement par Desirée Hieronimus.

 

SA 4 mai 24, 14h

VISITE DE L’EXPOSITION
avec la commissaire

DI 5 mai 24, 15 – 17 h

ATELIER DE MOUVEMENT HOMEOSTATIC MOVEMENT
avec artiste Maja Renn et musique de Than Lin
Espace AMARETTO, Rue de Genève 97B, Lausanne
> plus d’info

CRMI art space au Chrämerhuus Langenthal

 

SA 18 mai 24, 10 – 18h

ASSEMBLÉE “NATURE : INDICIBLE”

 

SA 18 mai 24, 18h

VERNISSAGE “DEAR2050 : ENTANGLED FORESTS”

 

ME 22 mai 24, 20 – 22h

PROJECTION DU FILM “GROSSER BAUM AUF REISEN”

 

SA 1 juin 24, 13 – 16h

PERFORMANCE “THE CANOPY KIN”
par l’artiste Maja Renn

 

SA 1 juin 24, 16h30

VISITE GUIDÉE DE LA FORÊT
Inscription: dear2050@climanosco.org
Conçu et réalisé par Maëlle Torné, Alex Karapancsev et Janik Bruschi, Master of Arts in Art Education, ZHdK en collaboration avec Dear2050. Encadrement par Desirée Hieronimus.